SNODLAND

octobre 2011
15 €
14 en stock (in stock)
ArtistesMatt Wilson, Steve BeresfordLabelNATORéférencenato 4190

Certaines associations naissent d'évidences. Espiègles, doucement excentriques, solidement éclectiques, amis de tous les débordements, mais grands connaisseurs de l'histoire, le pianiste Steve Beresford (insolent pionnier de la deuxième génération de musique improvisée anglaise qui a signé pour nato nombre d'albums repères - et repaires) et le batteur Matt Wilson (entendu avec Dewey Redman, Charlie Haden, Herbie Hancock, Joe Lovano, John Scofield, Lee Konitz, Andrew Hill, Bobby Hutcherson, Elvis Costello, Cedar Walton, Kenny Barron, John Zorn, Michael Brecker, Pat Metheny, Bill Frisell et Hank Jones)  ne pouvaient que se rencontrer. On pourra y voir un prolongement d'une tradition marginalement singulière mais ô combien révélatrice du duo piano-batterie (Mengelberg-Bennink, Bley-Motian, Pullen-Graves), formule déjà éprouvée par Steve Beresford avec Han Bennink dans Directly to Pyjamas (nato 1987), mais aussi et surtout une conversation ultra poétique et vespérale, pleine de délicatesses, teintée d'humour et régénérée de quelques fureurs enveloppées de petits mystères, de déambulations dans ce pays inconnu tout en révélations sécrètes ponctuées de farceuses fausses pistes, ce Snodland peint par Daniel Cacouault. "Elvington" n'apparaît pas pour rien.
Orné d’une illustration de Daniel Cacouault (illustrateur connu du monde du cinéma des Beatles à Spielberg), le disque comprend également un texte de Gérard Rouy - ainsi qu’une série de photographies signées de Guy Le Querrec et Sergine Laloux.
 
« Le Snodland de Beresford est un lieu idéal qui fait communiquer le Dunois avec son passé. C’est aussi un lieu de discussion sereine entre continents et humains, ce rêve chevillé au corps de nato, annonçant le retour d’une musique qui ne nous avait jamais vraiment quittés…».  Franpi Barriaux in Citizen Jazz, 21 novembre 2011

Steve Beresford (p), Matt Wilson (dm, perc).

1 - Elvington
2 - Reculver 
3 - Dahinda