LES DOUZE SONS

février 1984

Extrait(s) MP3

  1. Pavane.mp3
15 €
2 en stock (in stock)
Artiste / ArtistJoëlle LéandreMusiciens / MusiciansAnnick Nozati, Barre Phillips, Derek Bailey, Ernst Reijseger, George Lewis, Irène SchweizerLabelNATORéférence / Referencenato 82

Réédition 2011 - 1 CD 12 sons, digipack, livret de 12 pages - 1984

Ce premier album en groupe de la contrebassiste, qui fit irruption dans le monde de l'improvisation en le bousculant joyeusement, nous offre la mise-en-disque de quatre soirées, mises en scène au Théâtre Dunois, en douze pièces dodécapantes.

1983, Joëlle Léandre est alors dans le mythique Théâtre Dunois, en compagnie de musiciens qui comptent énormément pour elle : Barre Phillips, Ernst Reijseger, George Lewis (alors à l'Ircam), Derek Bailey, Irène Schweizer et Annick Nozati (ces deux dernières feront ensuite partie des trois dames avec la belle Joëlle). Les compagnons de la musicienne sont alors un échantillon parfait de la vigueur international(ist)e de la musique improvisée, toutes générations et sexes confondus. Car la vie musicale de Joëlle Léandre est aussi une victoire féministe : une contrebassiste s'imposant à l'égal comme instrumentiste et conceptrice avec une grosse voix dans ce monde trop masculin.

La chienne Biscotte fait aussi son apparition dans ce qui est alors le royaume de Makoko (la chatte du Dunois) et ça s'entend (elle renouvellera son exploit à l'Opéra de Paris, lors de la séance photo pour la couverture du disque). La musique, dominée par les cordes, est énergique, subtile, teintée d'humour, théâtrale, parfois charmante. Les visionnaires douze sons anticipent en quelque sorte la somme résumée d'une carrière remarquable qui s'ouvre alors. Ils en offrent déjà la parfaite synthèse.

Le 12 septembre 2011, la jeune fille a eu  60 ans. Jour de réédition de ce disque.

Couverture photographie et couleurs de Jean-Marc Birraux et Pierre Cornuel.

« Celui-ci devrait figurer dans toute discothèque. Il est é-pous-tou-flant. » Michel Contat in Télérama, Septembre 2011

« Mais, Les douze sons ? Les douze sons ? C’est l’annonce d’un jour nouveau. » Patrick Schuster in Notes, Février 1983

« Joëlle Léandre ose tout et c’est à ça qu’on la reconnaît... » Eric Delhaye in So Jazz, Septembre 2011

« Et la liberté gagnée par l’improvisation, avec un rien d’ingénuité, promettait des lendemains enchantés. » Thierry Lepin in Jazz News,  Octobre 2011

« La contrebassiste offre ici les clés de son monde fantasque aux confins de la geste afro-américaine et de la musique contemporaine. » Stéphane Ollivier in Jazz Magazine, Octobre 2011

Si vous aimez les médailles, cet album a reçu "4 forte" dans Télérama, un "Indispendable" dans Jazz News, un "Choc" dans Jazz Magazine.

Joëlle Léandre (b, voc), Derek Bailey (g), George Lewis (tb), Annick Nozati (voc), Barre Phillips (b), Ernst Reijseger (cello), Irène Schweizer (p)

Liste des titres :
1- Pavane
2- Basses profondes
3- Pierrot
4- Ballade de chien
5- Cadenza rare
6- Trio en forme de bagatelle
7- Grand duo concertant
8- Les trois dames
9- Instant opus 3
10- Sonate brève échappée
11- Seriozo (pour cordes et trombone)
12- Soupir

Disque(s) associé(s) à NATO (records related to)

Les Allumés du JazzFils RSS

Pour vous abonner, cliquez sur la vignette d'abonnement de votre choix.
Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : contact@lesallumesdujazz.com).

Les Actualités
À la une xml
Idées xml
Évènements xml
Les Projets
Tous les projets xml
Les Fiches Pratiques
Toutes les fiches xml