TOUT VA MONTER

juin 2015
15 €
13 en stock (in stock)
ArtistesBenoît Delbecq, Joëlle Léandre, Carnage The ExecutionerLabelNATORéférencenato 4757

Joëlle Léandre fut l’une des figures héroïques du fameux Dunois des années 80. Sa musique y prit racine pour s’y nourrir de rencontres. Elle y enregistra même Les douze sons qui ne furent pas un coup d’essai, mais bien un coup de maître.
Tombait donc sous le sens qu’en février 2013, lorsqu’un quatrième appel eut lieu (après Lol CoxhillSteve Beresford et Tony Coe), elle soit le moteur d’un nouvel épisode de ces « retours à la case Dunois ». 
Rencontrer d’autres musiciens, Joëlle Léandre, ça la connaît ! C’est même son carburateur. Son exigence est à la hauteur de sa musicalité, immense et les terrains à parcourir, immenses aussi ! Et puisque « Tout va monter », il s’agit d’être dans le coup alors va pour Benoît Delbecq, influent pianiste, et Carnage the Executioner, étourdissant beatboxer entendu avec Ill Chemistry. Va pour deux musiciens au caractère ferme comme elle, coutumiers comme elle des sauts périlleux gracieux, et tutoyant comme elle une élégance ferme et incisive.
En une suite mouvementée de treize titres, Joëlle Léandre, Benoît Delbecq et Carnage the Executioner cheminent de l’un à l’autre sans renier en rien leur sensibilité propre. Mieux, ils font montre d’une réelle invention en forme de voyage dans le temps avec une découverte d'un présent à deux pas. Un présent où, on le sait, tout va forcément monter.
 
Illustration : Daniel Cacouault

« En moins de quarante minutes, c'est Carnage qui renvoie dans les cordes ces deux "corps étrangers" pour qu'ils rebondissent et se (re)découvrent, comme au premier jour. Aride et cependant captivant. »  Frédéric Goaty in Jazz Magazine, juillet 2015

« Un mélange bien plus royal que 1 000 bouteilles de champagne. » Bruno Pfeiffer in Libération, 19 juillet 2015

« Avec ce trio, on s’aperçoit que la solution est de réunir des talents pour faire absolument autre chose. Créer de nouvelles passerelles, cultiver de nouveaux terrains. Défricher, défricher, et encore défricher. Quand la recette est aussi efficace que « Trio en forme de Chevaleret », la recette ne fait pas de doute. Ce retour à la case Dunois est un passage obligé. Hors de question de passer son tour. » Franpi Barriaux in Citizen Jazz , 18 octobre 2015

« Ce trio inédit choisit donc le ton de la libre conversation, l'une prolongeant la phrase de l'autre, la troisième ajoutant son commentaire : au final, tout à la fois hiératique et hérétique, cyclothymique et rythmique, cette bande son "réfléchit", tout ce qui constitue ce label transatlantique. »  Jacques Denis in Jazz News, juillet 2015

Si vous aimez les médailles, cet album fait partie de la sélection annuelle de Sunship
  
Joëlle Léandre (b), Benoît Delbecq (p), Carnage The Executioner (voc).

1 - Goliath et je ne sais quoi
2 - Pour Annick
3 - Biscotte et Makoko
4 - Ruse du chef de la ville
5 - Chewing Rock
6 - Tout va monter
7 - Sylvain, Nelly et le verbe coloré
8 - Bonjour Etienne
9 - Autant des différences jumelles
10 - Les secrets du Passage Chanvin
11 - Derek and the first « O » in « Borogoves »
12 - Trio en forme de Chevaleret
13 - Soupir d'Héloïse et Abélard