MAD NOMAD(S)

janvier 1995
15 €
16 en stock (in stock)
Artiste / ArtistHenri TexierMusiciens / MusiciansBojan Z, François Corneloup, Jacques Mahieux, Julien Lourau, Noël Akchoté, Sébastien Texier, Tony RabesonLabelLABEL BLEURéférence / ReferenceLBLC 6568

Le contrebassiste Henri Texier réunit dans son septette la fine fleur des musiciens de l’Hexagone.

Rares sont les contrebassistes-leaders (Charles Mingus, Charlie Haden) à avoir imposé comme Henri Texier une voix aussi singulière. Tout juste vingt ans après Amir, son premier enregistrement (récemment réédité sur le label JMS/Sony), le musicien breton affiche une force tranquille et une éternelle jeunesse à faire pâlir de jalousie nombre de musiciens en herbe. Selon les propres mots de l’auteur, An Indian’s week, son précédent disque, ressemblait plutôt à un recueil de nouvelles. Mad nomad(s) serait plus proche du cinéma, un film à propos de l’errance. Le casting de son septette Sonjal (“pensée, réflexion” en breton) est idéal.
Henri Texier, qui n’est pas homme à se reposer sur ses lauriers, a choisi le mouvement. Celui des jeunes, de la nouvelle vague du jazz français, une drôle de bande d’empêcheurs d’écouter en rond qui s’illustrent régulièrement au désormais célèbre club de Montreuil, Les Instants Chavirés : les saxophonistes François Corneloup, Julien Lourau et Sébastien Texier, le guitariste Noël Akchoté, le pianiste et claviériste Bojan Zulfikarpasic et les batteurs Tony Rabeson et Jacques Mahieux, des “musiciens choisis ni pour leur jeunesse ni pour leur expérience, mais simplement pour la beauté de leur son, leur conscience de l’espace-temps, du respect du territoire de l’autre”, précise-t-il. Le contrebassiste-leader (dont la basse, chaude et profonde, dense et intense, se fait chant, caresse, cri, plainte, mot, souffle), plus que celui qui impose un style ou une direction préétablie, apparaît comme celui qui catalyse les énergies et définit une attitude devant la musique, une même aptitude à la curiosité, à la générosité et au risque.
Certes, le cataclysme du free s’est bien estompé mais, comme en écho au revivalisme ravageur ambiant, son esprit frondeur et sa force d’expression perdurent ; la liberté et la fureur de jouer sont toujours là. Au bout de ses douces folies, de ses cheminements et de ses engagements (ses SOS Tibet font figure de manifeste), Henri Texier et ses compagnons de fortune désignent de nouveaux horizons et les pistes imprenables où s’engouffrer. Ce qui est le signe d’une musique en perpétuel devenir, loin, très loin des produits finis que l’on nous assène quotidiennement.

Sébastien Texier (as, cl), Julien Lourau (as, ts, ss), François Corneloup (bs, as), Henri Texier (b, oud, perc), Jacques Mahieux (drums, perc), Tony Rabeson (drums), Noël Akchoté (g), Bojan Z (p).

Pistes Audios:

1) S.O.S Tibet - 1'10
2) Mad Nomad (s) - 10'22
3) S.O.S Fanantenana - 1'18
4) Dezarwa (for A. T.) - 7'10
5) Go ! - 2'10
6) S.O.S Dour - 2'28
7) Entrave - 7'45
8) S.O.S Tamasheq - 2'28
9) Happy House - 5'20
10) Radio Bo - 6'20
11) Blasted Rats - 6'40
12) S.O.S Hozho - 1'29
13 - The Band Over The Clouds - 6'33
14 - S.O.S Mir - 3'30

Disque(s) associé(s) à LABEL BLEU (records related to)

Les Allumés du JazzFils RSS

Pour vous abonner, cliquez sur la vignette d'abonnement de votre choix.
Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : contact@lesallumesdujazz.com).

Les Actualités
À la une xml
Idées xml
Évènements xml
Les Projets
Tous les projets xml
Les Fiches Pratiques
Toutes les fiches xml