ESPÈCES D'ESPACES

avril 2022
NEW

Extrait(s) SoundCloud

16 €
4 en stock (in stock)
Artistes / ArtistsChristiane Bopp, Didier Freboeuf, Didier LasserreLabelLE MAXIPHONERéférence / ReferenceIMR-MAXI 0011

La requête de l'espace
« L’espace est un doute : il me faut sans cesse le marquer, le désigner ; il n’est jamais à moi, il ne m’est jamais donné, il faut que j’en fasse la conquête. »
Pour Pérec, la permanence conditionne l'épreuve de l'espace ; inversement, nos musiciens tirent de l'espace un lieu. L'espace leur est donné ; le lieu à inventer. Physiquement, pas de musique sans espace, condition de propagation des ondes. Sur le plan organologique, trois instruments génèrent trois espaces distincts dont la fusion n'est qu'une option. Pas d'instrument sans histoire, enfin, dimension supplémentaire qui creuse un arrière-plan que révèlent le coup porté d'une mailloche sur la surface tendue d'une timbale ancienne, l'écho réveillé d'une trompe sur les pentes, la frappe d'une corde étouffée, son crissement sous le crin. Autant d'histoires, autant d' « espèces d'espaces » qu'il n'est nullement question de s'approprier, mais de confronter, de mettre en commun ; pas tant non plus d'orienter, d'explorer plutôt, en suivant la trajectoire des événements qu'on y a suscités. En outre, l'espace, c'est, mieux que du temps : de la durée. Tout n'y est que surgissement, maintien précaire, disparition. Tout l'art est de délicatesse. Apprivoiser n'est pas dompter, sinon séduire. 
Philippe ALEN

Christiane Bopp (tb et divers), Didier Freboeuf (piano et divers), Didier Lasserre (perc)

LISTE DES PISTES AUDIO :
1) MULTIPLE - 2'04
2) ELARGI- 5'29
3) IRISÉ - 2'58
4) FRAGMENTÉ - 2'47
5) PRESSURISÉ - 2'06 
6) IMMERSIF - 4'50
7) LOINTAIN - 3'56
8) EUCLIDIEN - 3'46 
9) INTERSIDERAL - 8'18 
10) SUSPENDU - 4'02
11) HORIZONTAL - 4'54

The request for space “Space is a doubt: I must constantly mark it, designate it; it is never mine, it is never given to me,I must conquer it. » For Pérec, permanence conditions the test of space; conversely, our musicians derive a place from space. Space is given to them; the place to invent. Physically, no music without space, a condition for the propagation of
waves. On the organological level, three instruments generate three distinct spaces whose fusion is only one option. No instrument without a story, finally, an additional dimension that hollows out a background revealed by the blow struck on the stretched surface of an ancient timpani, the reawakening echo of a trumpet on the slopes, the striking of amuffled cord, its crunch under the horsehair. So many stories, so many "species of spaces" that are by no meansquestion of appropriating, but of confronting, of pooling; not so much to orient, rather to explore, byfollowing the trajectory of the events that were aroused there. Moreover, space is, better than time: duration. All here is only emergence, precarious maintenance, disappearance. All art is delicacy. 
Philippe Alen

Disque(s) associé(s) à LE MAXIPHONE (records related to)

Les Allumés du JazzFils RSS

Pour vous abonner, cliquez sur la vignette d'abonnement de votre choix.
Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : contact@lesallumesdujazz.com).

Les Actualités
À la une xml
Idées xml
Évènements xml
Les Projets
Tous les projets xml
Les Fiches Pratiques
Toutes les fiches xml