UN VENEZUELA IMAGINAIRE

juillet 2021
15 €
7 en stock (in stock)
Groupe / BandBululúMusiciens / MusiciansEmmanuelle Saby, Guillaume Grenard, Jean-Paul Autin, Olivier Bost, Yuko OshimaLabelARFIRéférence / ReferenceAM070

« Bululú », c’est le brouhaha. Celui des rues de Caracas et de Maracaibo, mais aussi le tumulte des affluents de l’Orénoque, sur les rives duquel vivent les Amérindiens Waraos, ou le bourdonnement des ouvriers agricoles qui s’affairent dans les plantations de café, cacao, canne à sucre ou de tabac. Bululú explore les musiques populaires du Venezuela et les « chants de travail » qui accompagnèrent son histoire singulière. Issue de plusieurs siècles de métissage, point de rencontre des musiques précolombiennes, arabo andalouses, afro-caribéennes, cette musique raconte l’environnement, le quotidien, la réalité sociale et le sacré. Emmanuelle Saby prête sa voix pour exalter ces chants et paroles du quotidien qu’elle colore de ses propres expériences vénézuéliennes. Un pays qu’elle découvre depuis plusieurs années, au fil de séjours et de rencontres avec des musiciens qui lui permettent d’en apercevoir toute la richesse musicale. Elle s’est entourée de Jean-Paul Autin, Olivier Bost, Guillaume Grenard et Yuko Oshima pour proposer une interprétation libre et improvisée de cette musique vénézuélienne, à travers la réécriture et l’arrangement de thèmes essentiellement traditionnels. Que reste-t-il des sons, des sensations, quand le chant s’arrête Comment transcrire le sens même du labeur ou de la vie évoqués dans les chants de travail ? Guidés par les mélodies, les mots, les rythmes et l’énergie transmise par la répétition des gestes, le groupe interprète cette respiration. Des moments de souffle et de silence succèdent à la densité d’une riche matière sonore – cuivres, bois, cuatro, batterie, traitements électroniques et basse Le propos de Bululú est d’explorer avec amusement, curiosité, émerveillement et provocation l’espace qui se trouve à l’intersection de ces deux mondes musicaux que sont la musique vénézuélienne et la musique improvisée.

Emmanuelle Saby wishes to give a personal interpretation to traditional music from Venezuela. She has imagined sharing this work with ARFI’s musicians, as she feels she can connect to the collective’s identity and the music it plays is really inspiring for her. The concert is developed on Venezuelan music, equally representing Latin-American music and improvised music. Emmanuelle Saby wants to combine regional farming or working songs from Venezuela (calling upon various subjects: nature, romance, plants…) and Afro-Venezuelan music tinged with the ability of improvising of ARFI’s musicians.

Jean-Paul Autin (saxes), Olivier Bost (tb), Guillaume Grenard (tp, bugle, laptop, b, euphonium), Yuko Oshima (dm, percs), Emmanuelle Saby (cl, voc, cuatro, kénarinette)

Pistes Audios : 
1) Canto de lavanderas -02'45 
2) Cantos de trabajo - 05'45
3) El Yojo - 07'25
4) Equilibrio - 06'09
5) Canto de ordeno - 02'02
6) Mi Merengue - 07'41
7) Warao - 06'11
8) La Ruperta - 06'31
9) Maria Maria - 05'41
10) Faena Yojo - 06'47

Disque(s) associé(s) à ARFI (records related to)

Les Allumés du JazzFils RSS

Pour vous abonner, cliquez sur la vignette d'abonnement de votre choix.
Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : contact@lesallumesdujazz.com).

Les Actualités
À la une xml
Idées xml
Évènements xml
Les Projets
Tous les projets xml
Les Fiches Pratiques
Toutes les fiches xml