PARABOLE - ALS DAS KIND KIND WAR

janvier 2021
NEW
15 €
7 en stock (in stock)
Artiste / ArtistGrégory OttLabelJAZZDORRéférence / ReferenceJAZZDOR 0001/7

C'est à travers leurs échanges que naît l'idée de travailler à partir du film de Wim Wenders. Amoureux du 7ème art, les films ont toujours été pour Grégory Ott une porte ouverte sur les émotions. Tout comme la musique, ils racontent des histoires. Dans ce film, à la fois poétique et allégorique, l'improvisation joue un grand rôle : Wim Wenders a tourné au jour le jour sans connaître lui-même la fin de sa fable. Le réalisateur s’est abandonné à l'inconnu, à la spontanéité, tout comme l'improvisation dans le jazz laisse opérer le champ des possibles. Les thématiques universelles des Ailes du désir telles que l'enfance, l'amour, la vie ou la mort sont placées sous le signe de la foi en l'humanité et invitent à l'émerveillement et à un imaginaire qui résonnent pour le pianiste. Cette approche de travail inédite est une source d'inspiration forte qui lui a permis de composer ce voyage musical.

This album is an evocation, a personal musical interpretation of Wim Wenders' film Der Himmel über Berlin (Wings of Desire). The solo piano is a coveted but dreaded exercise. It offers a total freedom to the musician but also demands high requirements. The pianist had to be able to free himself from his own automatisms and to define a universe. As Philippe Ochem suggested to Grégory Ott: you have to explore new territories and work on forms which are open enough to encourage to let go while remaining within a structure.
It is through their conversation that the idea of working from Wim Wenders' film came out.For a movie lover such as Gregory Ott, films have always been an open door on emotions.. Just like music, they tell stories. In this film, both poetic and allegorical, improvisation plays a big role: Wim Wenders shot from day to day without knowing himself the end of his fable. The director has abandoned himself to the unknown, to spontaneity, just as improvisation in jazz allows an infinity of possibilities to emerge.The film "Wings of Desires" treats several universal thematics such as childhood, live, life and death and adresses them through the faith in humanity. It invites the viewer to wonder, to imagine, things that are essential for the pianist.This new way of working was a strong source of inspiration and allowed Grégory to compose this musical journey.

Grégory Ott (p, compo)

Pistes Audios:
1) Continuum part 1 - 01'17
2) Perpetual Blues - 03'35
3) Rumeurs - 03'39
4) Kind view - 01'19
5) Continuum part 2 - 01'20
6) God has disappeared - 04'09
7) Landwehrkanal - 04'13
8) Par-delà - 01'37
9) Berlin Choral - 04'04
10) Continuum part - 00'54
11) Angel Eyes - 03'24
12) Lost Circus - 01'15
13) Les pensées de Marion - 02'22
14) Crépusculaire - 02'45
15) Marion et Damiel - 01'57
16) Leben (Continuum part 4) - 03'33

Disque(s) associé(s) à JAZZDOR (records related to)

Les Allumés du JazzFils RSS

Pour vous abonner, cliquez sur la vignette d'abonnement de votre choix.
Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : contact@lesallumesdujazz.com).

Les Actualités
À la une xml
Idées xml
Évènements xml
Les Projets
Tous les projets xml
Les Fiches Pratiques
Toutes les fiches xml