ON HOW MANY SURPRISING THINGS DID NOT THIS SINGLE CRIME DEPEND?

juin 2021
NEW
15 €
3 en stock (in stock)
Artistes / ArtistsBernard Santacruz, Jim Baker, Samuel SilvantLabelJUJU WORKSRéférence / ReferenceJUJUWORKS#3 / 2020

Les révolutions ne se terminent pas toujours pas le chaos ou les espoirs déçus. Certaines furent dit-on de Velours. D'autres peut être plus agissantes, s'incrustère dans une notion de temps étendu. La graine fut plantée par celles et ceux pour qui la liberté d'agir et de penser ne pouvait se négocier. Certains le payèrent très cher. Le jazz est au centre de cette lutte. Les musiciens le savent : "nous créons donc nous résistons". Et voici précisément, ce que font Jim Baker, Bernard Santacruz et Samuel Silvant : créer et résister. Créer avec dans les veines et le coeur ces musiques mille fois entendues, jouées, choyées, démontées, destructurées, remises en question. Et toujours recommencées. Résister dans l'action du jeu, dans l'immédiateté d'un instant toujours différencié. Résister et ouvrir à la curiosité. Non pas s'ouvrir à sa propre curiosité : ces trois là ont depuis longtemps fait de leurs oreilles un réceptacle ouvert à tous les courants, à tous les arômes. Mais avec la douceur qui les caractérise entraîner l'autre vers un monde où l'on ne se mesure pas, où la comparaison n'a pas droit de cité. Et, ainsi, pénétrer ce territoire sans frontières. Parce qu'ils savent que les frontières ne sont que balises avant massacres, ils offrent - et entrouvent - la fenêtre d'une utopie encore possible. 

Car pourquoi se sont-ils trouvés ainsi si naturellement, si intensément ? Les vents tutélaires de la Windy City pour l'un et le mistral balayant la Provence pour les deux autres auraient-ils quelque incidence dans leur rencontre ? Ce que je perçois dans leur improvisation, dans cette contrebasse ondulante, dans cette batterie baroudeuse, dans ce piano nuancé, dans ces synthétiseurs analogiques antédiluviens c'est, avant tout, une correpondance. Une correspondance de coeur d'où seront toujours exclus commerces et négociations. 
Luc Bouquet

Jim Baker (p, arp2600), Bernard Santacruz (b), Samuel Silvant (dm)

Pistes Audios :
1) Qu'il ne soit pas rare qu'il y ait des révélations - 03'52
2) Que l'évêque en ai eu une - 03'31
3) Qu'elle fût véritable - 11'09
4) Qu'il eut un miracle - 04'50
5) Que ce miracle eût cessé - 04'52
6) Qu'il y eût de la magie - 03'39
7) Que la magie pût renverser la religion - 06'08
8) Que ce particulier fût magicien - 05'53
9) (Solar) - 02'58

Disque(s) associé(s) à JUJU WORKS (records related to)

Les Allumés du JazzFils RSS

Pour vous abonner, cliquez sur la vignette d'abonnement de votre choix.
Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : contact@lesallumesdujazz.com).

Les Actualités
À la une xml
Idées xml
Évènements xml
Les Projets
Tous les projets xml
Les Fiches Pratiques
Toutes les fiches xml