LOLOBO

avril 1998
en cours d'approvisionnement
15 €
Produit en cours d'approvisionnement
Product out of stock
LabelELABETHRéférence / ReferenceELA-621029

A quatorze ans, après des débuts à l'accordéon, il joue de la batterie dans un sextette d'amateur niçois. Quatre ans plus tard, à Paris, il fréquente, grâce à son compatriote Gilbert Rovère, les jazzmen français et la plupart des Américains de passage - il joue avec, entre autres, les pianistes Art Simmons et Raymond Fol. En 1963, il côtoie les artistes qui participent au film "Paris Blues" : Louis Amstrong (qu'il a déjà eu l'occasion d'accompagner en club), Duke Ellington et Billy Strayhorn. Engagé dans le quintette de Georges Arvanitas, il se produit ensuite en compagnie de Lou Bennett, René Thomas, Johnny Griffin, Dexter Gordon. Il lui arrive aussi de remplacer Kenny Clarke auprès de Bud Powell, Pierre Michelot et Nathan Davis. Après quelque trois ans avec Simmons, il complète avec Rovère, le trio de Martial Soal (1965-68), participant à plusieurs festivals (San Remo, Ostende, Varsovie)et cinq albums.

Il enregistre aussi avec le big band d'Ivan Julien. 1968 : il rejoint l'orchestre qui, pendant des années, accompagnera le chanteur Claude Nougaro - il y retrouve Eddy Louiss, Maurice Vander, Luigi Trussardi... Sa participation à la Grande Parade de Nice en 1980 lui permet de jouer avec, entre autres solistes, Kai Winding, Lee Konitz, Curtis Fuller, Clark Terry, Harry Edison. L'année suivante, il fait partie du trio de M. Vander, accompagne Richie Cole, Walter Davis, Tommy Flanagan, Jimmy et Doug Raney, et signe son premier disque en tant que leader-accompagnateur-arrangeur. 1982 : il entreprend la rédaction d'une serie de cahiers consacrés à l'enseignement de la batterie. Entre 83 et 92, il se produit dans divers clubs parisiens et en tournée avec notamment, Griffin, Charlie Rouse, Art Farmer, Franck Morgan, Steve Grossman (avec qui il joue en Italie - 1990 - et enregistre deux albums), participe au tournage du film "Autour de Minuit" (1986) et, au théâtre, à la pièce "Lady Day" avec Dee Dee Bridgewater. Invité au festival de Nice (1991, 92, 93), il s'y produit dans divers contextes - avec Grossman, M. Vander, Jon Faddis, Lew Tabackin... - avant d'entrer dans le quartette de Richard Galliano (1993) avec qui il enregistre.

Rencontres et expériences de toutes sortes, fréquentations des plus grands font de Bellonzi une valeur sûre de la scène française. Stabilité du tempo, équilibre d'un jeu complet qui se refuse à tout exhibitionnisme mais allie subtilement les timbres des peaux et des cymbales, qualité d'écoute et constante stimulation des solistes sont les vertus cardinales d'un drummer recherché pour sa rigueur et son efficacité, par ailleurs théoricien de la batterie doublé d'un pédagogue.

 


 

Dès l'âge de 7 ans, son oncle remarque chez lui des dispositions pour la musique et surtout rythmique. Il l'amène avec lui aux répétitions de la fanfare municipale "La Renaissance" dans laquelle il jouera du tambour. Il apprend les roulements, marcher au pas, changer de pas, etc... on lui taille un costume à sa taille et le voilà avec les grands, son apprentissage durera 6 ans.

 

1958 il rencontre des jeunes musiciens niçois qui connaissent déjà le jazz, qui lui font entendre pour la première fois les Jazz Messengers d'Art Blakey, T. Monk, M. Davis, Parker, etc... c'est la révélation d'une musique qu'il pressentait depuis longtemps et pour le jeune Bellonzi, l'engagement est TOTAL ; il apprend par coeur les thèmes, les mises en place, enfin ! tout ce qu'il faut faire pour se sentir prêt à affronter des musiciens plus chevronnés. Direction PARIS.

 

1960 : Arrivée à Paris, ses amis Luigi Trussardi et Gilbert ROVERE lui font connaître les plus grands musiciens français et américains. Il commence à jouer au "Mars-Club", club fréquenter par les musiciens américains de passage à Paris, et dans ce club il joue avec le pianiste Bart TAYLOR, puis ensuite avec Raymond FOL en trio. Toujours au "Mars- Club" il a l'occasion de faire la jam session avec Louis AMSTRONG, Oscar PETERSON, Ray BROWN.

1961 : Georges ARVANITAS l'engage pour jouer avec son quintet au célèbre "Club St Germain".

1962 : Il joue au "Blue Note" à Paris avec Lou BENNETT, René THOMAS, Johny GRIFFIN et Dexter GORDON, Chet BAKER ; il lui arrive de remplacer Kenny CLARKE et de jouer en outre avec Bud POWELL, Pierre MICHELOT, Nathan DAVIS, etc...Il restera 2 ans dans ce club.

1965 : Il fait partie du trio de Martial SOLAL en compagnie de Gilbert ROVERE et gravent ensemble six microsillons. Il joue aussi les soirs au "Living-Room" avec Art SIMMONS, pianiste américain installé à Paris, avec Luigi TRUSSARDI à la contrebasse et dans ce club il aura l'occasion de faire des jams mémorables.

1968 - 1980 : Charles BELLONZI fait partie de l'exceptionnel orchestre comprenant, entre autre, Eddy LOUISS, Maurice VANDER, Luigi TRUSSARDI,
qui accompagna pendant de nombreuses années le chanteur Claude NOUGARO.

1981 : Il participe au festival de jazz de Nice et accompagne de multiples solistes de renommée internationale : Kai WINDING, Clark TERRY, Lee KONITZ, Richie COLE, etc...

1982 : Charles BELLONZI enregistre un premier album en tant que leader compositeur-arrangeur avec de jeunes musiciens talentueux ; s'ajoute à eux le tromboniste Glen FERRIS. Il joue beaucoup aussi "Au Petit Opportun" avec Johny GRIFFIN, en compagnie duquel il donne beaucoup de concerts en France et en Europe - Suisse, Espagne, Belgique, Angleterre.

1983 à 1985 : Il accompagne encore au festival de jazz de Nice, Lee KONITZ, Bud JOHNSON, etc... Il participe aux soirées du "Petit Opportun" accompagnant 15 jours Art FARMER, 15 jours Johnny GRIFFIN, 15 jours Jacky BYARD, Etc...

1986 à 1989 : Il participe aux côtés d'Alain JEAN-MARIE, Alby CULLAZ au spectacle et à la pièce de Stephen HALL "Lady Day" avec D. D. BRIDGEWATER au théâtre du TBB Boulogne Billancourt et au théâtre du Gymnase à Paris.
Il continue à jouer dans les clubs avec différents solistes de passage : Harry EDISON (trompettiste de Count BASIE), Henri WILKIMS, Walter BISHOP, Charlie ROUSE, Grady TATE, transformé en chanteur pour l'hôtel méridien, etc...

1990 : Il part en Italie, à Bologne, pour accompagner Steeve GROSSMAN en tournée pour 1 mois et à l'occasion enregistre 2 CD live dont 1 au festival de la SPEZIA.

1991 : Toujours au festival de Nice, il joue cette année là avec le quartet de Steeve GROSSMAN, Gilbert ROVERE (contrebasse), Andréa POZZA (piano).
Cette année 1991, il fait partie du trio "New Musette" de Richard GALLIANO et enregistre un CD "Viaggo". Il joue aussi occasionnellement avecTony PETRUCCIANI(le père de Michel) dans plusieurs concerts et enregistre un CD "Nuages".

1992 : Toujours avec les mêmes têtes d'affiches, il donne plusieurs concerts en France et en Europe. Au cours de cette année, il a la chance et le plaisir d'accompagner au club "La Villa" Teddy EDWARS, James MOODY, le fameux complice de Dizzy Gillespie et aussi un jeune trompettiste sorte des Jazz Messengers, Philip HARPER.

1993-1994 : Il est toujours le batteur de Johnny Griffin et de Richard GALLIANO et 1993 lui donnera l'occasion de jouer une fois dans sa vie au festival de Samois S/Seine avec Freddy HUBBART, accompagné de Maurice VANDER et Pierre MICHELOT, un grand moment, inoubliable !

1995-1996 : Deux années calmes dans l'ensemble ; quelques concerts en France, 1 CD avec Claude GARDEN, une tournée en Allemagne avec le trompettiste Dusko GOJKOVIC, Gianni BASSO, Luigi TRUSSARDI, des clubs de jazz de province avec beaucoup de jeunes musiciens français qui s'attachent ses services et son métier.

1997 : Le calme continue, il fera la connaissance du guitariste Daniel VISANI de Belfort avec qui il enregistre un bon CD avec Alain JEAN-MARIE (piano) Luigi TRUSSARDI (contrebasse) et donne quelques concerts avec ce groupe.

1998 : Il entreprend de former son propre groupe, ce sera un quintet et décide de jouer ses propres compositions auxquelles il travaille depuis un moment. Il trouve à travers le label ELABETH la possibilité de faire partager aux autres sa conception du jazz et de trouver sa propre couleur. 1 CD "Lolobô" est sorti cette année et a été bien accueilli par les critiques des magazines de jazz. Il a été depuis contacté pour jouer au festival de MUNSTER, au festival de Lesparre en Médoc et au festival de Vivonne (1999), etc... et certainement bien d'autres propositions se feront jour .

 

1999 : Il prépare l'enregistrement d'un nouveau CD avec de nouvelles compositions originales et l'enthousiasme de ses jeunes musiciens : Pascal GACHET (trompette), Nico SCHEID (Sax ténor), Christophe LIMOUSIN (guitare) et Guillaume SOURIAU (contrebasse).

 


DISCOGRAPHIE


 

1962 : Olivier Despax et ses Gamblers (Barclay-82289)

1963 : Lou Benett "Enfin" (RCA Victor-430115 S)

1963 : Meeting Mr Thomas (Blue Star-80 708)

1965 : Martial Solal Trio (Colombia CCTX-240502)

1965 : Martial Solal en Liberté (Colombia CTX-40306)

1965 : Martial Solal Trio "Trois chambres à Manhattan" (P.M.-460 v 700)

1966 : Ivan Jullien Big Band "Paris Point Zéro" (Riviera-421 047)

1966 : Martial Solal Trio "Son 66" (Colombia-CTX 40309)

1966 : Martial Solal joue Michel Magne "Electrodes" (P.M.-300 V 147 S)

1966 : Martial Solal Trio "En direct du Blue Note" (Colombia)

1967 : Martial Solal "Jazz Jamboree 67 vol 3 (Muza Polskie Nagrania-XL0045)

1967 : Martial Solal "FAFASIFA" (CBS-S 63473)

1967 : Jean Bonal "Pile ou Face" (E.M.-CJ 502)

1968 : Bill Colleman "Together at last" (P.M.-CPTX 240 863)

1968 : Musique pour l'image n° 16 (MPI-LP 516)

1969 à 1980 : Claude Nougaro
"Soeur âme" (Philips-6397029 S)
"Une soirée avec Claude Nougaro" (Philips-844 969/70 BY)
"Femmes et famines" (Barclay-90025)
"Tu verras" (Barclay-91004)
"Assez" (Barclay-96106 S)

1970 : Maurice Vander "Piano Puzzle" (Saravah-SH 10015)

1972 : Structures percussions (PSI-X 20 703 S)

1977 : Feeling Jazzy (REV-709 S)

1980 : Maurice Vander "Du côté de chez swing" (Night and Day-1002)

1981 : Jack Diéval "Live at the St James" (Paris-Milau-A 120060)

1981 : Charles "Lolo" Bellonzi Quartet (Night and Day-1005)

1983 : Sacha Distel "My guitar and all that jazz" (Carrère-67 975 CA 681)

1985 : Jack Diéval (All Stars-FE 901 ND 215)

1990 : Steeve Grossman Quartet "Live at the café Praga" (Timeless-SJP 314)

1990 : Steeve Grossman "My Second Prime")

1991 : Tony Petrucciani Quartet "Nuages" (ACD-006)

1993 : Richard Galliano "Viaggo"

1994 : Luigi Trussardi "Vendredi 14" (DAM-ELA 62101)

1995 : Joseph Ganter Trio : "Voyageur" (GMP 000 001)

1995 : Serge Casero Quartet (NAP 9510 ND 210)

1996 : André Persiani (Film 9-ND 215)

1996 : Luigi Trussardi "L'amour dans l'âme" (DAM-ELA 62102)

1998 : Charles Bellonzi 5tet "Lolobô" (DAM-ELA 62102)

1999 : Claude Garden "Garden Club" (DAM-ELA 621034 )

 


 

Disque(s) associé(s) à ELABETH (records related to)

Les Allumés du JazzFils RSS

Pour vous abonner, cliquez sur la vignette d'abonnement de votre choix.
Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : contact@lesallumesdujazz.com).

Les Actualités
À la une xml
Idées xml
Évènements xml
Les Projets
Tous les projets xml
Les Fiches Pratiques
Toutes les fiches xml