LES POUSSIERES

mai 2017
34%
15 € 10 €
13 en stock (in stock)
MusiciensGuillaume Schmidt, Gilles Chabenat, Fred Pouget, Anne ColasLabelLE MAXIPHONEGroupeClax QuartetRéférenceMAXI008

Fred pouget (cl), Gilles Chabenat (vielle elec), Guillaume Schmidt (saxes, machines), Anne Colas (fl)

Trop jazz pour être trad’, trop trad’ pour être jazz, trop intrépide pour de la musique de chambre et pourtant pensée comme telle...
Un OVNI assurément, de ceux qui vous embarquent, vous transportent et peu importe la des- tination puisque l’expérience transcende le but, elle est follement dépaysante et pleinement jubilatoire!
Un répertoire de compositions originales, mariage inédit d’une vielle électroacoustique, de cla- rinettes, de flûtes et de saxophones traités avec un dispositif électronique. Une traversée aux confins des musiques traditionnelles, du jazz, des musiques improvisées, voire d’une certaine forme de musique répétitive.
Les volutes enveloppantes ou les rythmiques des clarinettes et des saxophones forment un idéal écrin où se dépose les voix subtiles des flûtes. Quant au zeste de piquant de la vielle, il sait, lui aussi, se faire caressant, des effets démultiplient ses timbres et donnent à entendre une musique organique, onirique et multiforme.
Des rythmes sortis d’un folklore imaginaire, des sonorités classiques aux notes généreuses ou des plages sensibles et minimalistes diffusant des ambiances aériennes; cette musique haute en couleur, pleine de pittoresque et de vigueur réussit le pari de la sincérité!

Partager (share) :
« Sans luxe tapageur ni publicité criarde, voici, en toute discrétion, une petite merveille de boîte à musique. La modestie même du titre ne doit pas tromper : s’il y a poussières, elles sont d’étoiles, d’ailleurs la poésie est partout ici, dans les titres comme dans les sons, les mélodies, les silences. Clax Quartet présente une alliance originale entre flûte, vielle électroacoustique, clarinettes et saxophones, timbres qui s’associent en brefs ensorcellements, harmonies qui se nouent et se dénouent et où passent des réminiscences des Balkans, de danses anciennes ou d’un baroque sans fioritures, austère et charmant. »
 
Les Inrockuptibles

 

Disque(s) associé(s) à LE MAXIPHONE