INSTANTS CHAVIRES

septembre 2014
15 €
11 en stock (in stock)
Artistes / ArtistsAnnick Nozati, Daunik Lazro, Peter KowaldLabelFOU RECORDSRéférence / ReferenceFR - CD 07

« Je ne chante pas pour passer le temps, expliquait Annick Nozati, je suis une sauvage de scène, mais j'ai aussi une voix plus profonde et calme — même quand je fais des cris, des sons de désespoir ou de colère, une espèce de plain-chant qui peut devenir un orage, un cataclysme… ». Tout en multipliant les activités pédagogiques, elle avait joué avec Gérard Marais, Didier Levallet, avec Joëlle Léandre et Irène Schweizer, avec Fred Van Hove et Johannes Bauer, avec Daunik Lazro, puis avec Michel Godard, Barre Phillips, Peter Kowald
« Ce que j’aime le plus à la basse, disait l'homme de Wuppertal, c’est pouvoir m’associer à des chanteurs — pas seulement les accompagner, mais se situer quelque part où l’on peut vraiment s’intégrer ». De fait, outre avec la Française, Kowald a longtemps entretenu des relations soutenues avec des chanteurs et chanteuses au fort tempérament. « J’ai joué avec des chanteurs transsibériens à Tuva, avec Charles Gayle et Rashied Ali à New York, avec des musiciens africains en Afrique, avec des musiciens japonais au Japon. Et j’ai toujours aimé ça. Peut-être que pour un Allemand ayant une tradition brisée, l’une des solutions est d’être un musicien voyageur… ».
Une jazzitude également revendiquée par Daunik Lazro, à travers ses complicités et assocations avec Oliver Johnson et Muhammad Ali (via Saheb Sarbib), Dennis Charles, George Lewis ou Joe McPhee (« nous avons un dieu commun, disait-il en compagnie de ce dernier, c'est Coltrane ! »), tout en défrichant d'autres territoires escarpés avec Jean-Jacques Avenel, Siegfried Kessler, Jean Bolcato, Michel Doneda, Carlos “Zingaro”, Evan Parker, Jac Berrocal, Joëlle Léandre, Paul Rogers, Phil Minton, Benjamin Duboc, Didier Lasserre ou les Kristoff K.Roll.

Les morceaux de ce CD sont présentés dans l'ordre du concert et se décomposent avec bonheur en deux trios, trois duos (pas si doux) et un très émouvant solo (“L'invisible”) de la chanteuse où l'on retrouve ce « chant profond » évoqué plus haut. Dans les groupes, l'expressivité et la synergie des trois protagonistes sont à leur zénith, la musique est d'une puissance poétique incomparable. C'était la première et unique rencontre de ce trio.
Un document exceptionnel.
 
- Gérard Rouy, juillet 2014

Peter Kowald (contrebasse), Daunik Lazro (saxophones alto & baryton), Annick Nozati (voix)

Disque(s) associé(s) à FOU RECORDS (records related to)

Les Allumés du JazzFils RSS

Pour vous abonner, cliquez sur la vignette d'abonnement de votre choix.
Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : contact@lesallumesdujazz.com).

Les Actualités
À la une xml
Idées xml
Évènements xml
Les Projets
Tous les projets xml
Les Fiches Pratiques
Toutes les fiches xml