ECUME DE MAI

septembre 2020
NEW

Extrait(s) SoundCloud

15 €
2 en stock (in stock)
Artiste / ArtistChristofer BjurströmLabelMZ RECORDS / MARMOUZICRéférence / ReferenceMAR011

Le thème fondamental de cet album est une exploration de l'empreinte, du vestige, de la trace, un questionnement autour de nos paysages intérieurs, de la singularité de leur construction.
Au départ de ce voyage intime se trouvent neuf poèmes qui ont été en quelque sorte les "facteurs déclenchant" des morceaux qui constituent cet album.

Poèmes de Jules Supervielle, Abdellatif Laâbi, Claude Roy, Bo Carpelan, Emily Dickinson, Sylvia Plath et Raymond Carver.

C'est tout ce que nous aurions voulu faire et n'avons pas fait,
Ce qui a voulu prendre la parole et n'a pas trouvé les mots qu'il fallait,
Tout ce qui nous a quittés sans rien nous dire de son secret,
Ce que nous pouvons toucher et même creuser par le fer sans jamais l'atteindre,
Ce qui est devenu vagues et encore vagues parce qu'il se cherche sans se trouver,
Ce qui est devenu écume pour ne pas mourir tout à fait,
Ce qui est devenu sillage de quelques secondes par goût fondamental de l'éternel,
Ce qui avance dans les profondeurs et ne montera jamais à la surface,
Ce qui avance à la surface et redoute les profondeurs,
Tout cela et bien plus encore,
La mer.                                                                 (Jules Supervielle /Oublieuse Mémoire)

.. Une jolie surprise..... (lire l'article ) (lien vers l'émission)
Alex Dutilh, dans l'émission Open Jazz, France Musique, le 14 décembre 2020

.....Un bel univers aux notes envolées du clavier et aux percussions diverses du cordier.
Alain Lambert, Musicologie.org, 11 décembre 2020 (lire l'article en entier)

…La musique de cette belle « écume de mai » est à écouter comme une suite de méditations, là où celles-ci ne sont pas un écart du monde, mais le chemin vers la juste place que chacun vaut, mérite, recherche, face à ce qui l’entoure.
Michel Arcens, Notes de Jazz, Décembre 2020 (lire l’article en entier)

….Un album inhabituel pour l’auditeur que je suis, mais je vous avoue que je viens de faire une formidable découverte qui vaut le détour! Si ouverture d’esprit et imaginaire répondent à l’appel, vous trouverez cet opus de Jazz tout simplement magnifique! Un très grand coup de coeur!
Dominique Boulay, PARIS-MOVE & Blues Magazine (Fr), Novembre 2020 (lire l’article en entier)

The essential subject of this album is an exploration of the vestige, the traces, an interrogation about our inner landscapes: how are they constructed, of what are they made?
At the beginning of this intimate journey are nine poems which were in a way the starting factors of the tunes in this album.

Poems by Jules Supervielle, Abdellatif Laâbi, Claude Roy, Bo Carpelan, Emily Dickinson, Sylvia Plath and Raymond Carver.

Christofer Bjurström (p)

1) Ce qui est devenu écume - 6'37
2) Une seule main ne suffit pas - 2'48
3) Moutons dans la brume - 6'48
4) Tant - 5'44
5) Le Fleuve de l'exil - 3'41
6) Soi derrière soi - 5'02
7) La chambre du malade - 6'14
8) La Vitesse foudroyante du passé - 5'00
9) Neige - 6'15

Disque(s) associé(s) à MZ RECORDS / MARMOUZIC (records related to)

Les Allumés du JazzFils RSS

Pour vous abonner, cliquez sur la vignette d'abonnement de votre choix.
Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : contact@lesallumesdujazz.com).

Les Actualités
À la une xml
Idées xml
Évènements xml
Les Projets
Tous les projets xml
Les Fiches Pratiques
Toutes les fiches xml