DJIESKE

janvier 2002
15 €
4 en stock (in stock)
Artiste / ArtistDorado SchmittGroupe / BandSamson Schmitt QuintetMusiciens / MusiciansPopots Winterstein, Timbo Mehrstein, Jean Cortès, Hono WintersteinLabelEMDRéférence / ReferenceEMD0201

A 23 ans, Samson Schmitt signe son premier album avec, pour trois morceaux, un invité qui n'est autre que son père, Dorado, brillante figure de la six-cordes et violoniste  dont la réputation n'est plus à faire auprès des amateurs (à noter sa participation avec son groupe au film Latcho Drom de Tony Gatlif). Dans la plus pure esthétique du jazz manouche,  nous est ici proposé  un programme comportant - passage quasi obligé - quelques compositions de Django comme Micro , avec un Dorado débordant d’invention et  diaboliquement véloce et Mélodie au Crépuscule ; des standards l’un de Parker Donna Lee, l’autre de Rollins Pent-up House  tous deux bénéficiant d'une subtile relecture ; enfin de séduisants originaux portant la signature du leader ou de ses partenaires dont les interventions en solo sont remarquables spécialement en ce qui concerne  "Timbo" Mehrstein, impressionnant d'aisance sur Limehouse Blues dont l'exposé du thème est introduit par quelques mesures du reinhardtien Rythme futur. On appréciera la souplesse et la cohésion de la rythmique, ainsi que  l'originalité harmonique des arrangements générateurs de climats riches et subtils. Du swing à la valse en passant par la bossa, une musique superbe, parfaite traduction du titre de cette prometteuse carte de visite : « qui vient du cœur ».  Jazz Magazine N°533 et 537

Le « jazz manouche » a ceci de paradoxal qu’il possède le don de rassurer tout autant que celui de surprendre. Confortables sont les retrouvailles assurées avec un son d’ensemble dont les guitares rythmiques associées à une implacable ligne de basse tissent la trame. Rassurante aussi est cette déférence envers Django qui se traduit par un retour constant vers son répertoire (ici Mélodie au crépuscule et Micro alias Mike). L’étonnement provient lui, de la continuelle entrée de nouveaux musiciens sur la scène du « Gypsy Swing » ; tous plus talentueux les uns que les autres. Le cas de Samson Schmitt ne constitue cependant pas une surprise : il ne pouvait qu’être tombé dans la marmite quand il était petit puisque fils de Dorado (il faut écouter leur Duo sur Paris sous la pluie …). Mais Georges Benson, Sylvain Luc, Bireli Lagrene ne l’ont heureusement pas laissé indifférent ! Autre sujet d’émerveillement, le constant renouvellement d’une thématique que l’on aurait pu croire figée ; grâce à d’astucieuses captations, Donna Lee ou Pent-up House, cher à Grappelli ou par le biais d’  «originaux » remarquables : les signent ici Dorado Schmitt (New York in November) , Le Rêve d’un soir, Amati), Etienne Mehrstein, merveilleux violoniste qui a su écouter Didier Lockwood,  Florin Nicolescu, Jean-Louis Winterstein à la « pompe » sans faille ou Samson lui-même (Stan, Djieske ou Entre nous). Avec sérénité, on réclame la suite…  Jazzman - Janvier 2003

Jean Cortès (b), Hono Winterstein (g), Popots Winterstein (g), Samson Schmitt (g), Timbo Mehrstein (vln), Dorado Schmitt (vln, g).

1 - Stan
2 - For Smilia
3 - New York In November
4 - Paris Sous La Pluie
5 - Micro
6 - Djieske
7 - Le Rêve D’Un Soir
8 - Amati
9 - Donna Lee
10 - Swing For Jinny
11 - Mélodie Au Crépuscule
12 - Limehouse Blues
13 - Entre Nous
14 - Pent-Up House

Disque(s) associé(s) à EMD (records related to)

Les Allumés du JazzFils RSS

Pour vous abonner, cliquez sur la vignette d'abonnement de votre choix.
Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : contact@lesallumesdujazz.com).

Les Actualités
À la une xml
Idées xml
Évènements xml
Les Projets
Tous les projets xml
Les Fiches Pratiques
Toutes les fiches xml