BRULEZ LES MEUBLES

mars 2018
12 €
6 en stock (in stock)
Artistes / ArtistsLouis Beaudoin de la Sablonnière, Eric Normand, Louis-Vincent HamelLabelCIRCUM DISCRéférence / ReferenceMICROCIDI011

Le trio  Brûlez les meubles  est la réunion de trois musiciens aux parcours fort divergents autour du désir de créer un trio de guitare jazz qui s’inscrit de façon oblique dans l’histoire du genre. Nourrissant des filiations esthétiques avec de nombreux précurseurs, de Jim Hall à Sonny Sharrock en passant par Abercrombie ou Bill Frisell, le trio se démarque par une indifférence marquée pour les progressions harmoniques habituelles du jazz comme pour les mouvances répétitives et privilégie des lignes mélodiques à l’harmonie indéfinie (harmolodie ?) et des riffs incisifs. Louis Beaudoin-de la Sablonnière est un guitariste, bachelier en musique de l'Université de Sherbrooke. À la guitare 7 cordes, il berce autant qu'il tronçonne dans un geste créatif assumé et livre ses riffs dans un jovial esprit de dernier soir sur terre. Il fait partie du groupe de jazz/rock Gisèle qui a sortie deux albums et fait plusieurs spectacles un peu partout dans la province. Il a joué dans plusieurs contextes de musique improvisée avec différentes formations. Il a fait partie du collectif de danse Atypique en tant que musicien/compositeur et se produit en solo régulièrement. Éric Normand est improvisateur, bassiste, compositeur, chanteur et parolier, concepteur d’instruments et producteur de disques et de concerts. Il se définit comme un artiste épidisciplinaire, électron libre animé par l’esprit de la rencontre, par la défense de la liberté et de l’esprit de co-création. Il vit en région éloignée, à Rimouski (Québec), et est directeur artistique de Tour de Bras, un organisme voué aux musiques d’improvisation. Il y dirige aussi, depuis dix ans, un grand orchestre d’improvisateurs (le GGRIL). Improvisateur, Éric invente un langage personnel et radical. Équipant sa basse d’un attirail électronique se sa fabrication, il se force à réinventer la gestuelle instrumentale. Il devient un dompteur d’électricité qui, par des gestes précis et légers, cultive un bruitisme de chambre raffiné, mais toujours au bord du ravin. Il privilégie les duos et trios avec Xavier Charles, Philippe Lauzier, Jim Denley, Pierre-Yves Martel, Martin Tétreault, en plus de nombreuses rencontres impromptues.
Louis-Vincent Hamel est un des jeunes batteurs les plus en demande sur la scène du jazz québécois. On l'a entendu aux côtés de Yannick Rieu, Samuel Blais, Gentiane MG, Gabrielle Shonk et de nombreux autres musiciens. En plus de jouer régulièrement à Montréal, il a fait de nombreuses tournées au Québec, en Europe et en Asie.

Louis Beaudoin de la Sabloniière (g), Eric Normand (lb), Louis-Vincent Hamel (dr)

Pistes Audios : 
1. L'affaire digitale (3:48)
2. Le bonheur (04:51)
3. Eminence (7:09)
4. Hypothèse (2:14)
5. Chaîne de montages (5:55)
6. Lacet défait (3:40) 
7. L'addition des sommets (10:11)

Les Allumés du JazzFils RSS

Pour vous abonner, cliquez sur la vignette d'abonnement de votre choix.
Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : contact@lesallumesdujazz.com).

Les Actualités
À la une xml
Idées xml
Évènements xml
Les Projets
Tous les projets xml
Les Fiches Pratiques
Toutes les fiches xml