POUR UNE REPUBLIQUE DE LA MUSIQUE (TOUS POUR LA MUSIQUE)

05 février 2022
POUR UNE REPUBLIQUE DE LA MUSIQUE (TOUS POUR LA MUSIQUE)

Pour info et ce malgré l'absence remarquable de citations de musiciennes et musiciens de jazz et autres musiques satellites....

La musique entre en campagne.
Dans cette période électorale, il y a tant d’oppositions entre les cultures, si peu d’union pour la Culture. On parle d’une société fracturée : peut-on encore s’écouter ? La musique est la pratique culturelle préférée des Français, si populaire, si essentielle à l’art de vivre à la française. Pourtant, dans le débat public, on ne l’entend plus. Ces dernières semaines en fournissent une nouvelle preuve, avec la mise à l’arrêt des concerts debout et la nouvelle restriction des jauges : dans l’urgence, sans concertation, tel l’un des premiers fusibles de notre vie collective, au gré d’un « stop and go » sanitaire qui dure depuis bientôt deux ans. Nous, alliés de la musique, voulons faire entendre sa voix dans cette campagne. Pour qu’elle joue pleinement son rôle au cœur de la République.

La musique est un lien entre les Français.
Elle transcende les barrières, les classes, les générations, les langues. Elle
rassemble des collectifs heureux sur les places de villages, au coin des rues, dans les grandes salles des capitales.
Portée par un esprit créatif, cosmopolite, conquérant, collectif, la musique éclaire et enchante les avancées de la
société. Sa France, c’est celle de Maurice Ravel et de Grand Corps Malade, d’Angélique Kidjo et de Hoshi, de Serge
Gainsbourg et de PNL, d’Angèle et de Kassav, de Soprano et d’Alexandre Desplat, de Ninho et de Barbara, de Pascal
Dusapin et d’Orelsan, et d’Aya Nakamura et de Daft Punk, de Clara Luciani et de DJ Snake, de Julien Doré et d’Eddy
de Pretto … Car oui, on peut « s’enjailler » sur JuL loin de la Canebière ; avoir 18 ans et pleurer avec Dalida ; chanter,
avec Carmen, que l’amour est enfant de bohème. Les Français estiment que la musique a été essentielle pour leur
moral tout au long de la crise sanitaire. L’un de leurs plus grands regrets, nous disent-ils encore, c’est de ne pas avoir
appris à jouer d’un instrument.

Défendre une République de la Musique.
Face aux peurs qui sont agitées, à la tentation du repli sur son cocon,
remplissons des salles qui n’attendent que leurs publics. Luttons contre les déserts musicaux. Faisons de la France
un peuple de musiciens. Développons l’oreille musicale des enfants, si essentielle à leur épanouissement. Changeons
d’échelle ! Pour faire vivre la musique partout : dans les espaces publics, les écoles, les médias et tous les endroits
où les Français se rassemblent. Préservons la richesse de notre tissu musical et la puissance de notre innovation face
aux GAFAM qui voudraient imposer leurs propres règles. Il en va de notre liberté créatrice, mais aussi de notre sens
de la tolérance et de la solidarité.

La musique est une chance pour la France.
Il en va aussi du rayonnement de notre pays. Par la vitalité de sa
production musicale et de sa création artistique, la France déploie dans le monde sa capacité d’influence – ce que
les universitaires appellent le soft power, ou les mélomanes, la « French Touch ». La filière musicale française est
robuste, dynamique, compétitive, innovante. Elle fait vivre plus de 250 000 professionnelles et professionnels :
artistes-auteurs, interprètes, compositeurs, producteurs, éditeurs, services de musique en ligne, techniciens,
attachés de presse, managers, fabricants d’instruments. Des emplois non-délocalisables, dans toutes les régions, qui
donnent leur chance aux jeunes, de toutes origines et de toutes conditions. Armons-nous dans cette bataille
mondiale des contenus, dans laquelle la France a tant à gagner. Unissons-nous pour faire croître ce moteur
économique pour la France. Et aidons les artistes à mieux se former à l’innovation pour accroître leur visibilité en
France et à l’international.
Soutenez la France du lien, donnez votre voix à la musique. Enseignons la musique. Défendons les jeunes artistes et
les talents confirmés, les amateurs et les professionnels. Parce que le monde en a besoin, nous, alliés de la musique,
présentons nos propositions pour l’avenir.

Campagne présentée par le collectif « Tous Pour la Musique », qui représente l’ensemble des professionnels de la musique et de
la création musicale en France : ADAMI, APRES, CEMF, CSDEM, CSFI, EIFEIL, ESML, La FELIN, GAM, Grands Formats, Les Forces Musicales, MMFF,
PRODISS, PROFEDIM, SACEM, SN3M/FO, SCPP, SFA-CGT, SMA, SNAC, SNAM, SNEP, SNES, SPPF, ULM, UCMF, UNAC, UPFI, Zone Franche.

REJOIGNEZ NOTRE COMITE DE SOUTIEN SUR www.musique2022.org

Les Allumés du JazzFils RSS

Pour vous abonner, cliquez sur la vignette d'abonnement de votre choix.
Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : contact@lesallumesdujazz.com).

Les Actualités
À la une xml
Idées xml
Évènements xml
Les Projets
Tous les projets xml
Les Fiches Pratiques
Toutes les fiches xml