Marcel Azzola

22 janvier 2019
Marcel Azzola

Il fut un temps où les accordéonistes sillonnaient la France dans les bals populaires. Dans un village comme Chantenay-Villedieu par exemple, par la grâce du comité des fêtes ou des pompiers, vous pouviez danser avec André Verchuren, Les Frères Medinger, Aimable, Raymond Boisserie, Yvette Horner ou Marcel Azzola. Celui-là, les adultes disaient qu'il fallait aussi "l'écouter". Oui bien sûr le "Chauffe Marcel" de Jacques Brel c'était lui, mais aussi l'accordéon des films de Jacques Tati, celui d'une foule de chanteurs, de Tino Rossi aux Sex Pistols, celui des grandes rencontres : Stéphane Grappelli, Toots Thielemans ou celui des fins plaisirs : Patrice Caratini, Sylvain Kassap, Hélène Labarrière, Christian Escoudé ... La liste serait très longue, elle ne pourra plus s'allonger, l"as de l'accordéon" vient, à 91 ans, de nous quitter." Nato

Les Allumés du JazzFils RSS

Pour vous abonner, cliquez sur la vignette d'abonnement de votre choix.
Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : contact@lesallumesdujazz.com).

Les Actualités
À la une xml
Idées xml
Évènements xml
Les Projets
Tous les projets xml
Les Fiches Pratiques
Toutes les fiches xml