BANDCAMP / SPOTIFY DEUX SYSTÈMES QUE TOUT OPPOSE

24 août 2020
BANDCAMP / SPOTIFY  DEUX SYSTÈMES QUE TOUT OPPOSE

Joel Parkin / EyeEm/Getty Images/EyeEm Premium

A
Tale Of Two Ecosystems: On Bandcamp, Spotify And The Wide-Open Future
August 19, 2020 - DAMON KRUKOWSK - site npr music

Spotify and Bandcamp could not be more opposite. Where Spotify highlights playlists, most often of its own creation, Bandcamp sticks to the album (or any other format, as determined by the artist). Where Spotify pays royalties according to little-understood formulas that can only be analyzed by reverse calculation, Bandcamp lets artists and labels choose their own prices. Where Spotify requires working through a limited number of distributors to access their services, Bandcamp is open to anyone. Where Spotify has revenue streams dependent on ads and data, Bandcamp operates on a simple revenue share with artists and collects no information on its users.

Spotify is now worth an estimated $54 billion on the stock market, despite having never shown an annual profit. Bandcamp is privately owned, has been in the black since 2012, and continues to grow... slowly. You might be tempted to say that one is a 21st-century business, and the other belongs to an earlier age. But neither could exist at any other time.

Which poses the question: does our 21st-century business world really have to be so much like Spotify, and so little like Bandcamp? I spoke with Bandcamp CEO and co-founder Ethan Diamond to try and understand better how and why his company does business the way they do.

 
Given how differently Bandcamp has behaved from a typical startup, I asked Diamond a fundamental question: Is Bandcamp a digital business?
(...)

LA SUITE SUR NDR MUSIC


Spotify et Bandcamp ne pourraient pas être plus opposés. Là où Spotify met en évidence des playlists, le plus souvent de sa propre création, Bandcamp s'en tient à l'album (quelque soit sa forme). Là où Spotify paie des redevances selon des formules mal comprises qui ne peuvent être analysées que par calcul inversé, Bandcamp laisse les artistes et les labels choisir leurs propres prix. Là où Spotify oblige à passer par un nombre limité de distributeurs pour accéder à ses services, Bandcamp est ouvert à tous. Là où Spotify a des flux de revenus dépendant des publicités et des données, Bandcamp fonctionne sur un simple partage de revenus avec les artistes et ne collecte aucune information sur ses utilisateurs.

Spotify vaut désormais 54 milliards de dollars en bourse, bien qu'il n'ait jamais montré de profit annuel. Bandcamp est une propriété privée  équilibrée depuis 2012 et qui continue de croître ... lentement.
Vous pourriez être tenté de vous dire que l'une est une entreprise du 21e siècle et l'autre appartient à un âge plus précoce. Mais ni l'une ni l'autre ne pourraient exister à un autre moment.

Ce qui pose cette question: notre monde des affaires du 21e siècle doit-il vraiment ressembler autant à Spotify, et si peu à Bandcamp?
Je me suis entretenu avec le PDG et co-fondateur de Bandcamp, Ethan Diamond, pour essayer de mieux comprendre comment et pourquoi son entreprise a chisi cette voie.
Compte tenu de la différence de comportement de Bandcamp par rapport à une start-up typique, j'ai posé à Diamond une question fondamentale: Bandcamp est-elle une entreprise numérique?
(...)

LA SUITE SUR NDR MUSIC

Les Allumés du JazzFils RSS

Pour vous abonner, cliquez sur la vignette d'abonnement de votre choix.
Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : contact@lesallumesdujazz.com).

Les Actualités
À la une xml
Idées xml
Évènements xml
Les Projets
Tous les projets xml
Les Fiches Pratiques
Toutes les fiches xml