Auto produire son "projet musical"... Les mots ont un sens !

07 mars 2019
Auto produire son

Quand les termes "projet musical" et "artiste-entrepreneur", directement issus du vocabulaire de l'entreprise sont appliqués sans états d'âme aux créations et productions des artistes indépendants...  C'est malheureusement  assez représentatif de cette volonté de vouloir tout faire rentrer dans un cadre calqué sur celui de l'entreprise... Pour rappel un artiste présente bien une création musicale et, même s'il décide de sa diffusion et de sa production (souvent pas absence d'interlocuteurs), restera toujours plus proche d'un artisan que d'un commerçant !

Source: site de l'IRMA
"Avant, on parlait d’autoproduire son disque, maintenant d’autoproduire son projet musical.  À l’heure où l’artiste-entrepreneur est une réalité au cœur des attentions, qu’est-ce que cela signifie ?

Éléments de réponse avec Myriam Eddaïra et Nicolas Dufournet, deux ingés son etréalisateurs artistiques qui montent une formation avec l’IRMA à l’attention des artistes-producteurs.

"L’analyse date d’il y a 10 ans et de la première étude qui pointait le phénomène en France : "L’importance croissante de l’autoproduction entraîne de nouvelles formes de collaborations, et un certain nombre d’artistes-producteurs signent ainsi des contrats hybrides entre la distribution et la licence".
Aujourd’hui, la tendance s’est poursuivie et le modèle de l’artiste qui gère sa petite entreprise est devenu une norme pour certains milieux, notamment dans le hip hop et les musiques urbaines.
Ce constat n’échappe à personne et une étude internationale de Midia Research témoigne même que le segment des artistes non signés en maison de disques est celui qui a connu la croissance la plus forte en 2017 (+ 27,2%).
L’artiste-entrepreneur est ainsi au cœur des attentions. Preuves par l’exemple : le ministère de la Culture finalise actuellement une étude sur le nouveau visage de l’autoproduction, ou la SPPF organise cette semaine un meet-up à destination des managers d’artiste-producteur… A priori, avec la multiplication annoncée des services en direct aux artistes, notamment ceux d’autodistribution proposés par Spotify, SoundCloud ou encore TuneCore, le phénomène ne devrait pas fléchir.
Au plus près de cette réalité, les ingénieurs du son et réalisateurs artistiques Nicolas Dufournet (Studio Melodium) et Myriam Eddaïra (Studio d’Ikken), par ailleurs manageuse d’artistes (MMF France), ont décidé de monter une formation coproduite avec l’IRMA pour mieux accompagner les artistes-entrepreneurs dans leurs productions/réalisations et dans leur démarche de structuration professionnelle (...)

Les Allumés du JazzFils RSS

Pour vous abonner, cliquez sur la vignette d'abonnement de votre choix.
Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : contact@lesallumesdujazz.com).

Les Actualités
À la une xml
Idées xml
Évènements xml
Les Projets
Tous les projets xml
Les Fiches Pratiques
Toutes les fiches xml